retour de "manivelles"

Depuis 4 ans et demi, nous proposons, mon épouse et moi-même, des séances de théâtre d'intervention sur le thème des conduites addictives. A l'origine, nous imaginions intervenir une seule et unique fois à la demande d'un collège. Suite à cette première représentation, un article de journal est paru à la rubrique "faits divers" sous le titre : "Drogue au collège !" Ensuite, le téléphone n'a eu de cesse de sonner. L'affaire s'est rapidement développée et, dès lors, nous proposons les thèmes suivants : alcool, produits stupéfiants illicites, addiction sans produits (écrans), comportements violents, harcèlement, relations homme/femme, tabac, famille, etc... Et, toutes les saisons, nous parcourons les routes de la région et au-delà pour répondre à la demande de collèges, lycées, centre sociaux, associations, centres de formations, etc... Malheureusement, la région étant sinistrée, le demande est conséquente et nous essayons d'y répondre de notre mieux.  les séances avec débat durent 2 heures. Nous en faisons 2 par jour au maximum.

Mardi dernier, nous étions dans un lycée, établissement spécialisé dans l'enseignement et la formation et la préparation d'élèves ingénieurs dans le domaine du graphisme et de la création textile. Bref, si je caricature, une population "d'artistes intellectuels". L'intervention se passe avec les aléas d'une organisation un peu légère. Enfin, bon... A la fin de la séance, une élève au regard "en-dessous" nous dit :

Et vous pensez que ce que vous faîtes sert à quelque chose ?

intermittent du spectacle. comédien Témoignage théâtre idées

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. Françoise Guglielmini 28/11/2014

Ah! Le genre de petit con un peu prétentieux qui veut frimer devant les copains en posant "la question qui tue"....comme dirait l'autre, y'en a aussi. À remarquer que c'est bien souvent dans les lieux mieux nantis qu'on retrouve ce genre de comportement...Ceux-là, effectivement, mieux vaut les oublier, ils n'ont besoin de rien ne de personne puisqu'ils ont la science infuse!

Réponse de Phil :
Certains diraient : "Il faut bien que jeunesse se passe !"

2. Nadine (site web) 27/11/2014

Certes, je dois dire que ça coupe un peu les jambes ;o)

Réponse de Phil :
C'est tellement déconcertant que l'on a pas le réflexe de la répartie appropriée immédiate. C'est vraiment rageant !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site